Les martiens auraient disparu parce qu’ils rejetaient les femmes


Une ancienne espèce extraterrestre vivait autrefois sur la planète Mars. Mais cette civilisation a disparu puisqu’il n’y avait plus assez de femmes.

Des ufologues affirment avoir découvert une série de fossiles sur Mars au fil de ces dernières années. La plupart de ces artefacts, qui sont apparemment des gravures sur pierre, semblent représenter des visages masculins. L'un de ces fossiles montre un « vieil homme à la bouche ouverte, aux dents inférieures détaillées et avec une mâchoire » bien visible, indique Scott C. Waring. Ce n’est que l’une des nombreuses statues découvertes sur la planète Rouge. La très grande majorité représentent des hommes. Pour certains, c’est une preuve que la civilisation martienne a totalement disparu à cause du manque de femmes.

Selon des affirmations surprenantes, l’espèce mâle qui vivait sur Mars ne respectait ni ne reconnaissait les femmes. C’est ce qui a conduit à son extinction progressive, à mesure que les sexes se séparaient.

M. Waring a écrit sur son blog UFO Sightings Daily : « Cette ancienne société sur Mars était une culture dominée par les hommes. »

« Je trouve très peu de visages de femmes et la plupart des visages que je trouve sont des hommes avec des barbes, des couronnes, des moustaches, des hommes âgés, parfois très âgés qui ont des rides. »

« Cela seul peut expliquer en grande partie la raison de la disparition de leur espèce : ils ont rejeté l'intelligence et l'ingéniosité des femmes de leur espèce, augmentant ainsi les risques d’auto-destruction de leur société et entraînant sa ruine. »

« L'intelligence combinée des hommes et des femmes crée un équilibre et augmente les chances de survie pour toutes les espèces. »

D'autres théoriciens du complot, cependant, pensent qu'une ancienne espèce martienne s'est éteinte à cause d'une guerre nucléaire sur la planète rouge.

Le Dr John Brandenburg, physicien spécialiste des plasmas, consultant chez Morningstar Applied Physics LLC, explique dans son livre intitulé « Death on Mars » que les isotopes nucléaires trouvés sur la planète rouge « ressemblent à ceux des bombes à hydrogène sur Terre » et qu’une « civilisation martienne » a disparu en « raison d’une catastrophe planétaire d’origine inconnue ».

Selon le Dr Brandenburg, la Terre pourrait subir le même sort si nous n’apprenons pas des supposés signes de la fin de Mars.

Il écrit dans son livre : « La découverte d'une civilisation disparue sur Mars, dont la fin était apparemment catastrophique et due à des causes inconnues, renforce notre compréhension du fait que le cosmos peut être un lieu dangereux et nécessite une réponse vigoureuse quant à la probabilité que nous ne périssions de la même manière. »


Source

www.express.co.uk

Extraterrestre - 10/02/2019 - Wakonda - CC-BY


Publicité