Bold Street – Une rue de Liverpool entourée de mystères


Parmi les nombreux phénomènes paranormaux recensés, l’un des plus perturbants est celui que l’on appelle les « glissements de temps ». Il se produit lorsqu’une personne se retrouve soudainement dans un environnement qui lui semble étranger et très éloigné de la réalité telle qui la connaît, comme s’il se trouvait dans une autre époque.

Les témoins racontent être plongés dans une autre époque, datant de plusieurs décennies ou même de plusieurs siècles. Ils expliquent pouvoir observer des événements qui se déroulent autour d'eux et qui se sont pourtant déroulés il y a bien longtemps. Soudainement, ils reviennent dans le temps présent, sans comprendre ce qui s’est passé. Ces glissements de temps semblent pouvoir se produire n'importe où, pour n'importe qui, mais il semble y avoir des endroits où cette anomalie est plus prononcée que d'autres, et l'une d'entre elles est une petite rue plutôt chic en Angleterre. Cette dernière a accumulé plusieurs témoignages étonnants de personnes transportées dans des temps révolus.

Située à Liverpool, en Angleterre, cette petite rue pittoresque bordée de boutiques et de cafés va de Clayton Square à la célèbre église Saint-Luc. Principalement fermée aux voitures, Bold Street est un endroit où il est possible de se promener, faire du shopping, s'asseoir dans un café, ou prendre un verre dans l'un des nombreux bars ou pubs du coin. C'est un endroit surtout agréable pour faire une promenade. La rue possède une riche histoire. À l’origine, elle a été conçue pour être une corderie. Dans cette voie étroite, on disposait des matériaux destinés à être torsadés. Bold Street mesurait la longueur standard parfaite pour les cordes nécessaires aux voiliers.

Alors que les commerçants jugeaient de plus en plus nécessaire de vivre à proximité de leurs lieux de travail, le quartier devint un quartier résidentiel à la fin du XVIIIe siècle et le téléphérique devint une sorte de lieu de rassemblement où les petites entreprises pouvaient faire face à l'afflux de personnes. Rapidement, elle fut considérée comme un quartier commerçant haut de gamme et à la mode au cours des décennies suivantes. De nos jours, c’est un lieu de promenade et de shopping populaire pour les habitants et les touristes, mais il est aussi curieusement devenu assez connu dans le monde du paranormal pour ses fréquentes informations sur les glissements de temps.

Dans les années 1980, une femme déjeunait dans l’un des cafés du coin. Le ciel était bleu et le soleil brillait. Toutefois, subitement, le temps s’assombrit comme si un nuage avait littéralement recouvert le soleil. Elle regarda dehors et réalisa que curieusement, la foule de personnes qui se trouvaient là avaient totalement disparu, laissant place à d’autres passants portant des vêtements du style des années 1950.

Lorsque le témoin surpris regarda autour d'elle, l'intérieur du restaurant avait également changé et, à côté d'elle, se trouvait un gentilhomme pimpant vêtu d'un costume d'époque des années 1950. L’homme a apparemment entamé une conversation avec elle et, tandis qu’ils discutaient, elle a brièvement regardé dans la rue, mais quand elle a regardé en arrière vers l’homme curieux avec qui elle venait de parler, il était parti et le restaurant était redevenu normal, la rue à l'extérieur était une fois de plus pleine de monde et la journée était de nouveau ensoleillée.

Un autre cas étrange s’est produit dans cette rue. Une jeune femme prénommée Imogen était allée acheter des cadeaux à Bold Street pour le nouveau-né de sa sœur. Elle trouva un magasin de fournitures pour bébés appelé MotherCare et alla chercher les cadeaux. Elle fut surprise de constater à quel point les prix étaient bas, mais les choses devinrent très étranges quand elle alla les payer. Quand elle sortit sa carte de crédit pour payer, la vendeuse a regardé la carte comme s'il s'agissait d'un artefact extraterrestre, ne semblant pas vraiment reconnaître ce que c'était, et informa Imogen qu'elle n'acceptait que de l'argent comptant. Plus tard, elle raconta cette expérience étrange à sa mère. Seulement, cette dernière lui affirma que le magasin MotherCare était fermé depuis longtemps et qu'il y avait une banque à cet endroit. Imogen traîna sa mère dans le magasin MotherCare pour prouver qu’il existait toujours. Mais, en arrivant sur place, elle fut plus que surprise de découvrir qu’il y avait effectivement une banque à cet endroit, comme l'avait dit la mère.

L’un des cas les plus connus d’incident survenu à Bold Street s’est produit en 1996. Un homme nommé Frank était allé faire des courses dans les environs avec son épouse, Carol. C’était une journée particulièrement ensoleillé et chaude pour faire une promenade. C’était un moment agréable de détente. Alors qu'ils se dirigeaient vers l'un des magasins, Frank rencontra une connaissance et s’arrêta pour lui parler tandis que Carol se dirigea vers une librairie appelée Waterstones. Son mari lui dit qu'il la retrouverait là-bas. Frank termina sa conversation avec son ami et partit rejoindre sa femme. C'est alors qu'il a eu le sentiment soudain et étrange de ne plus savoir où il se trouvait. Il se rendit là où il était certain que Waterstones se trouvait, mais il ne parvint pas à la localiser, et la rue en général semblait différente de ce qu'elle était quelques minutes auparavant. C'était particulièrement étrange parce que Frank était un ancien policier et était certain de bien connaître cette rue. C'était un sentiment très désorientant et Frank, surpris, commença à errer pour voir ce qu’il pouvait reconnaître.

Alors que Frank regardait autour de lui, une camionnette passa devant lui. Elle klaxonna, l’obligeant même à s'écarter de son chemin. C’était là que les choses allaient devenir encore plus étranges. Il s’agissait d’un type très ancien de camionnette de livraison. Il y avait écrit le mot « Caplan's » sur le côté du véhicule. Il se dirigea vers le secteur de la rue où il y avait beaucoup de circulation automobile et remarqua que les autres véhicules qu’il pouvait voir, semblaient tous provenir des années 1950. Il réalisa que quelque chose n'allait pas. Il pouvait constater que les piétons autour de lui étaient vêtus de vêtements anciens datant des années 1940 ou 1950.

Il réussit à trouver le bâtiment où était censé se trouver la boutique Waterstones. Mais, sur la devanture, il y avait écrit « Cripps ». Il n'y avait pas de livres sur les étagères, mais plutôt des robes et des chaussures pour femmes au design aussi vintage que les passants.

C'est alors qu'il remarqua une jeune femme vêtue de vêtements plus modernes se tenant à l'entrée du magasin. Elle avait l'air aussi confuse que lui. Ils entrèrent tous les deux dans le magasin avec un air interrogateur. Après avoir franchi le seuil, Frank s'aperçut qu'ils se trouvaient dans la librairie Waterstones et que tout le monde à l'intérieur portait des vêtements modernes, comme si de rien n'était. La jeune femme avec qui il était entré regarda autour d’elle avec étonnement et exprima sa confusion que ce n’était pas le magasin de vêtements qu’elle pensait. Ce n’est que plus tard que Frank comprendra que « Cripps » était un atelier de couture traditionnel et populaire, ouvert en 1848 et fermé dans les années 1970, et que le mot « Caplan's » inscrit sur la camionnette était le nom d’une entreprise de livraison qui avait fermé depuis longtemps.

Sean s’était rendu à Bold Street en 2006. Il n’était pas venu par faire des achats, mais pour voler dans les magasins. Alors qu’il était en train de dérober des objets, un agent de sécurité le pris la main dans le sac. Il parvint à s’enfuir dans la rue. L’agent était à ses trousses. Malheureusement pour Sean, il emprunta une rue qui se révéla être une impasse, mais quand il se retourna, s'attendant à être arrêté sur place, l’agent avait mystérieusement disparu. Sean repartit avec précaution dans la rue principale et non seulement il n'y avait aucun signe du garde, mais la zone tout entière était différente. Les magasins avaient changé, les travaux en cours avaient disparu, des arbres n’étaient pas là où ils auraient dû être, et, peut-être le plus étrange, tout le monde portait des vêtements de style des années 1960. Cela devint encore plus surréaliste quand il passa devant un kiosque à journaux et aurait vu que les journaux indiquaient la date du 18 mai 1967.

Le témoin, perturbé, essaya son téléphone portable mais il n’y avait aucun signal. Paniqué, il commença à marcher dans la rue pour essayer de comprendre ce qui se passait. Il entra finalement dans une bijouterie appelé H. Samuel. Lorsqu'il entra dans ce magasin, il affirma qu'un regard par la fenêtre révéla que tout semblait toujours bloqué dans les années 1960. Lorsqu'il revint à l'extérieur, tout était redevenu normal et son téléphone fonctionnait à nouveau. Ce qui rend l’affaire encore plus étrange, c’est que lorsqu’il regarda sa montre, il constata que pas une seconde ne s’était écoulé. Le gardien de sécurité qui le poursuivait raconta que le jeune voleur avait littéralement disparu que dans les airs juste devant ses yeux. Fait intéressant, lorsque le journal Liverpool Echo enquêta sur cette folle histoire, il découvrit que les magasins et les aménagements étaient exactement comme l’avait décrit Sean après son périple en 1967.

En 2010, un homme était allé faire du shopping à Bold Street. Lorsqu'il sortit d’un magasin, il constata que toute la rue était différente. Les gens étaient vêtus de vêtements du style des années 1950. Il regarda en arrière et le magasin dans lequel il venait de sortir n’était tout simplement plus là. Le bâtiment entier était transformé. Il raconte :

« Je suis sorti de ce magasin de vêtements et tout a changé dans la rue. Les arbres, les buissons, les bâtiments, tout était différent. Ensuite, j’ai vu que les gens portaient ces vêtements anciens, qui ressemblaient à ceux portés dans les années 50. J’ai essayé de rationaliser tout cela d’une manière ou d’une autre, mais c’était impossible, c’était une expérience très surréaliste. Je me suis retourné pour rentrer dans le magasin et la porte par laquelle j’étais sorti n’était plus là, et le bâtiment entier était différent. J'ai paniqué et je suis allé à l'endroit où la porte se trouvait, et elle menait à un magasin totalement différent. Quand j’y suis entré, tout était redevenu normal. La porte était de retour à son emplacement actuel et la rue était telle qu'elle était supposée être. Je ne sais pas ce qui s’est passé là-bas, mais ça me fait toujours aussi peur encore aujourd’hui»

Il existe de nombreux autres récits de personnes ayant comme voyager brièvement dans le passé à Bold Street. À chaque fois, les témoins se retrouvent plonger dans les années 1950 ou 1960. On peut se demander pourquoi ces phénomènes se produisent ici.

Qu’expérimentent ces personnes ? Est-ce que le temps réel glisse dans le passé, est-ce un avant-goût d’une dimension parallèle ou est-ce simplement l’imagination des témoins qui leur joue des tours ? Les enquêteurs paranormaux qui ont enquêté sur ces affaires ont avancé une théorie selon laquelle cela pourrait avoir quelque chose à voir avec le fait que Bold Street soit située au-dessus de grands gisements de grès et de quartz, ce qui pourrait créer un champ magnétique pouvant perturber les perceptions ou causer des dommages. Cela produirait une sorte de faille. Une autre idée est que les rails à haute tension pour le métro de Liverpool forment un cercle étroit dans la zone de Bold Street, ce qui pourrait créer un effet de portail. Quoi qu’il en soit, il est curieux que ce seul petit coin concentre autant de témoignages similaires.

Qu'est-ce qui se passe ici ? Il est très probable que nous ne le saurons jamais avec certitude.


Source

mysteriousuniverse.org

Mystère - 01/12/2019 - Wakonda - CC-BY

Publicité

Bender - FuturamaCommentaire