Anger Information

Rubrique

Participer

Publicité

Partenaire

Rechercher

Visiteurs

Citations

tiger

Les honneurs, comme les échasses, grandissent ceux qui ne seraient jamais devenus grands.

(Diane de Beausacq)

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

HoroscopeHoroscope

Darth VaderTwitter

One PieceAnniversaire de la mort de Jacques Bergier

Il y a 35 ans, mourrait Jacques Bergier, l’un des plus grands génies français du XXème siècle. Né le 8 août 1912 à Odessa (en Ukraine), il commença sa riche carrière en tant qu’ingénieur chimiste, après de brillantes études à la Faculté des sciences de Paris puis à l'École nationale supérieure de chimie de Paris. Il fit d’importantes découvertes dans son domaine de prédilection ainsi qu’en alchimie, discipline qu’il affectionnait particulièrement.

Au début de la Seconde Guerre Mondiale, il s’engagea activement dans la Résistance à Lyon. Il fut arrêté 23 novembre 1943 par la Gestapo. Torturé, il fut enfermé dans les camps nazis de mars 1944 jusqu’au mois de février 1945.

Au sortir de la guerre, il devint agent secret après avoir été nommé capitaine de la DGER (Direction Générale des Etudes et Recherches) où il dirigea le CIOS (Centre Interarmée de contre-espionnage alliés).

Mais c’est en tant qu’écrivain qu’il acquit une renommée mondiale auprès du grand public. Dans ses multiples ouvrages, il développa une pléthore de théories dans des domaines habituellement exclus par la science officielle : phénomènes paranormaux, extraterrestre, OVNI, sciences occultes, ésotérisme, civilisations disparues, hommes en noir, … . L’un de ses livres les plus célèbres s’intitule « Le Matin des Magiciens », écrit en collaboration avec Louis Pauwels.

Véritable génie au sens premier du terme : il appartenait à la très sélect Mensa (organisation rassemblant des personnes possédant un QI très élevé), possédait une mémoire eidétique (il était capable d’emmagasiner une quantité impressionnante d’information), il était polymathe (il possédait une connaissance approfondie sur un grand nombre de sujets, et parlait 14 langues.

Hergé, le créateur de Tintin, s’inspira fortement de Jacques Bergier pour son personnage de Mik Ezdanitoff qui est apparu dans l’album Vol 714 pour Sydney. Il devint un des personnages principaux du roman « Le Papyrus de Venise » écrit par François Darnaudet et publié en 2006.

Le 23 novembre 1978, celui qui fut Chevalier de la Légion d’Honneur décéda à Paris.


23 novembre 2013 - Wakonda


Publicité