Anger Information

Publicité

Partenaire

Rechercher

Visiteurs

Citations

tiger

On ne fuit pas le ciel : partout où l'on passe, il est au dessus de nos têtes.

(Jean-Marie Adiaffi)

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

HoroscopeHoroscope

Darth VaderTwitter

Bender - FuturamaMort d'un gourou de Biya


(France) Raymond Bernard, ancien Grand maître de la Rose-Croix francophone est décédé le 10 janvier dernier. Cette organisation, qualifiée de 'dangereuse' par la presse et la justice françaises, selon le journal le Monde (24 décembre 1999), avait reçu de l'argent de Paul Biya via M. Bernard entre 1987 et 1990.
Plus de 7 milliards de Fcfa avaient ainsi alimenté les caisses et les activités de l'Ancien et mystique Ordre de la Rose-Croix (Amorc) que Raymond Bernard a dirigé de 1957 à 1977.

La 'grande Lumière' chez les rosicruciens représente, dit-on, en guise de comparaison, le paradis chez les chrétiens. En rejoignant la Lumière comme le disent bon nombre de sites consacrés à l'ésotérisme et à la Rose-Croix, Raymond Bernard, 82 ans, décédé mardi 10 janvier dernier selon le Figaro du 13 janvier, connaîtra-t-il les 'vérités supérieures' qu'il a recherchées durant toute son existence ? Toujours est-il que de là où il se trouve, il ne verra pas le regard intéressé ou réprobateur des Camerounais qui, pour nombre d'entre eux, ont découvert cet homme au tournant d'une affaire de financement occulte de la secte de l'Ordre du temple solaire.

Cette organisation, qualifiée de 'dangereuse' par la presse et la justice françaises, selon le journal le Monde (24 décembre 1999), avait reçu de l'argent de Paul Biya via M. Bernard entre 1987 et 1990. Plus de 7 milliards de Fcfa avaient ainsi alimenté les caisses et les activités de l'Ancien et mystique Ordre de la Rose-Croix (Amorc) que Raymond Bernard a dirigé de 1957 à 1977. Pour ce dernier, ces versements étaient réalisés 'à titre amical' ! Mais il faut rechercher dans la vie de cet homme de lettres pour trouver l'explication d'une telle libéralité supportée par la fortune publique camerounaise.

En septembre 1986 le grand manitou de l'Amorc abandonne officiellement toutes ses fonctions au sein de cette organisation. Cependant, un an plus tard, comme il l'avait fait en 1959 alors qu'il entrait en fonction, il se rend en Afrique. Bernard se retirait, vraisemblablement, pour mieux explorer et encadrer un terrain propice à l'Amorc : l'Afrique au sud du Sahara. Sous sa direction en effet, l'Amorc avait fait passer de 1500 à près de 40.000 le nombre de rosicruciens dans les pays africains francophones.

Sa retraite de l'Amorc, il l'entame d'ailleurs au... Cameroun. En janvier 1988, Raymond Bernard établit ses quartiers à Yaoundé en compagnie de son épouse. Il s'y consacre à la rédaction de plusieurs ouvrages qui serviront de base à l'établissement du futur Circes (Cercle International de Recherches Culturelles et Spirituelles) dont l'influence supposée ou réelle dans la direction des affaires de l'Etat camerounais alimente les analyses de la presse. Revenu en France, Raymond Bernard fonde l'Ordre Souverain du Temple Initiatique (Osti), dont il sera le 'Grand maître' jusqu'en juin 1997. C'est son fils, Christian Bernard, qui en est aujourd'hui l' 'Imperator suprême'. Il y a quelques mois, lui aussi était en visite au Cameroun, sur les traces de son père et de ses disciples.

* Paul Biya, président du Cameroun depuis le 4 novembre 1982

Source

www.diablus.com

Société secrète - - - CC-BY

   Note moyenne : 0 (0 Vote )   Votez


Publicité

Bender - FuturamaCommentaire

Facebook Activité-Paranormale

*
*
*