Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
Je vois le bien, je l’approuve, et je fais le mal.
(Ovide)

Événements - 19 juillet

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

Sea monsterThích Nhất Hạnh

Duc (pixiduc), CC BY-SA 2.0, fr.wikipedia.org


Thích Nhất Hạnh (Nhất Hạnh, en vietnamien, Thích étant un titre), né Nguyễn Xuân Bảo le à Hué (province de Thừa Thiên-Huế, Protectorat français d'Annam, Indochine française) et mort le , est un moine bouddhiste vietnamien et un militant pour la paix.

Il est l'un des maîtres bouddhistes les plus connus en Occident après le dalaï-lama - notamment pour ses messages de paix, ses engagements contre la guerre du Viêt Nam ainsi que sa contribution à populariser le concept de pleine conscience.

Biographie

En 1942, Thích Nhất Hạnh entre au monastère thiền de Tu Hiếu. Il est ordonné moine en 1949. Il quitte son monastère peu après pour s'installer dans un temple abandonné de Saïgon. De 1960 à 1963, il étudie les religions comparées à l'université de Princeton (États-Unis). En 1964, il fonde l'université bouddhique de Vạn Hạnh.

Il propose l'expression de bouddhisme engagé pour la première fois en français en 1963 dans un ouvrage publié sous ce titre.

En 1966, il s'exile en Occident. Son combat pacifique, entamé durant la guerre du Viêt Nam, lui vaudra d'être proposé par Martin Luther King pour le prix Nobel de la paix en 1967.

Réfugié politique en France depuis 1972, il dirige une branche du bouddhisme thiền qui prône la pleine conscience de l'être.

Dans les années 1976 à 1978, il apporte de l'aide aux boat-people.

Par des invitations concrètes comme la marche de la Pleine conscience, Thích Nhất Hạnh enseigne l'art de vivre pleinement et met l'accent sur la vigilance et l'attention.

Il réside au centre bouddhique du village des Pruniers en Périgord, qu'il crée en 1982, avec la moniale Chân Không. Il donne également des enseignements à travers le monde.

En 2005, il retourne au Vietnam pour la première fois depuis trente-neuf ans.

Le , il subit un accident vasculaire cérébral. Il sort après avoir passé plusieurs mois en convalescence à l’hôpital universitaire de l'université Bordeaux-II. Le , il poursuit des soins intensifs au centre médical de l'université de Californie à San Francisco. Il rentre en France le où il passe l'année. Il visite ensuite le village des pruniers de Thaïlande. Le , il décide de retourner définitivement au Viêt Nam à la Pagode Tu Hieu. Il ne peut plus s'exprimer oralement, séquelles de son accident cérébral, mais peut communiquer par gestes et hochements de têtes.

Il décède le 22 janvier 2022 au temple Từ Hiếu à Hué au Vietnam, à l'âge de 95 ans, à la suite de complications de son accident vasculaire cérébral sept ans auparavant.

Le dalaï-lama exprimant ses condoléances a déclaré : "Dans son opposition pacifique à la guerre du Vietnam, son soutien à Martin Luther King et surtout son dévouement à partager avec les autres non seulement comment la pleine conscience et la compassion contribuent à la paix intérieure, mais aussi comment les individus cultivant la paix de l'esprit contribuent à une véritable paix mondiale, le Vénérable a vécu une vie vraiment significative. Je suis convaincu que la meilleure façon de lui rendre hommage est de poursuivre son travail pour promouvoir la paix dans le monde."


Liens

Twitter

Citations

Loading
Chargement en cours ...

Sources


Publicité