Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
Les fautes des hommes sont relatives à l'état de chacun.
(Confucius)

Événements

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballHoroscope

Sea monsterAntony Cyril Sutton

PRODUCER, CC BY-SA 3.0, upload.wikimedia.org


Antony Cyril Sutton, né le et mort le , est un essayiste américain d'origine britannique. Economiste de profession, il est une figure du conspirationnisme aux États-Unis, dénonçant le rôle secret des puissances financières dans l'histoire moderne.

Il est notamment l'auteur d'une trilogie sur Wall Street, selon laquelle des banquiers et industriels américains auraient soutenu le développement des régimes totalitaires soviétique et nazi, ainsi que le New Deal, que Sutton dénonce comme une forme de socialisme.

Ses livres ont été critiqués aux États-Unis pour leurs méthodes, leurs conclusions, ainsi que pour leur manque de sources, mais y ont joui d'une certaine notoriété auprès de courants conservateurs et libertariens jusqu'à la fin de la guerre froide.

Biographie

Sutton fut chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre.

Théories

L'historien Bernard Bruneteau observe que Sutton, « économiste britannique ultraconservateur devenu américain [...] n'a cessé de dénoncer depuis les années 1970 les projets mondialistes de l’establishment bancaire américain, accusé de surcroît d'avoir favorisé à la fois l'avènement des bolcheviques et de Hitler afin de mieux contrôler la Russie et l'Allemagne dans le futur. » Les ouvrages de l'économiste sont ainsi encensés par Pierre de Villemarest, journaliste et écrivain d'extrême droite, pour qui « Sutton fut le seul auteur qui ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement ».

En outre, Bernard Bruneteau note qu'Alain Soral puise ses références relatives à une soi-disant « mondialisation juive par essence » dans de « vieux chenaux idéologiques », ceux de « la vulgate courante du « judéo-bolchevisme » de l'entre-deux-guerres », mais également chez des « auteurs d'aujourd'hui, présentés comme « historiens » ou experts de leurs sujets, mais appartenant plus à une catégorie d'essayistes en rupture ou marginaux, ces « intellectuels prolétaroïdes » décrits en son temps par Max Weber. » Diffusées par Égalité et Réconciliation, les publications d'Antony Sutton, Anne Kling et Daniel Estulin visent ainsi à « accréditer la thèse de l'origine commune de la double impulsion mondialiste du XXe siècle – libérale et marxiste. »

Sur la société de la Skull & Bones

Selon Sutton, l'élite de la société des Skull and Bones développerait une vision de l'éducation des masses prônant non pas l'individualisme mais l'intégration dans une société organique — vision inspirée de la doctrine de Hegel sur l'État absolu. Dans ce type d'État, l'individu trouve sa liberté par l'obéissance aux lois de l'État. Les libertés individuelles, quant à elles, doivent se soumettre à une tyrannie rationnelle. De plus, Sutton soutient que la théorie de Wilhelm Wundt sur les similitudes entre psychologie animale et humaine ainsi que la notion hégélienne du conflit qui crée l'Histoire, font partie intégrante de l'idéologie des Skull & Bones. Ainsi le conflit entre une thèse et une antithèse donne une synthèse et si le processus thèse-antithèse est sous le contrôle de cette société, la synthèse découlera forcément de sa volonté. En l’occurrence, il est question de l'organisation, par une société d'élite, du conflit Marxisme - Nazisme dans le but d'instaurer une seule idéologie mondiale. Pour Sutton, la synthèse ultime des Skull & Bones est le Nouvel ordre mondial.

Sur les liens entre Wall Street et Franklin Delano Roosevelt

Pour Sutton, l'action de Franklin Delano Roosevelt s'est fait dans l'intérêt de la haute finance américaine par son New Deal et par d'autres lois promulguées à partir de 1933.


Liens

Link

Livres

Titre Langue Acheter

Le pouvoir occulte américain

Numéros d'identification

Sources


Publicité