Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
L’idéologie woke est diviseuse, excluante, haineuse. Elle offre aux gens mesquins un droit à être méchants et cruels, blindés dans leur fausse vertu.
(Elon Musk)

Événements - 19 juillet

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

Sea monsterMargaretta Eagar

C.E. de Hahn & Co. Tzarskoe Selo, Public domain, en.wikipedia.org

  • Personne

Margaretta (ou Margaret) Alexandra Eagar (1863 - 1936), était une Irlandaise qui servit de gourvenante aux quatre filles de l'empereur Nicolas II et de l'impératrice et d'Alexandra Feodorovna de Russie, les grandes duchesse Olga, Tatiana, Maria, et Anastasia, de 1898 à 1904.

En 1906, elle a écrit ses mémoires intitulés Six Years at the Russian Court.

Jeunesse

Eagar est née à Limerick, en Irlande, le 12 août 1863. Elle était l'une des dix enfants nées d'un couple protestant, Francis McGillycuddy Eagar et Frances Margaret Holden. Elle a reçu une formation d'infirmière médicale à Belfast et a travaillé, pendant quelques temps, comme matrone d'un orphelinat.

À la cour de Russie

Eagar a été nommée gouvernante des filles de Nicolas II en 1898 et s’est occupée d’elles jusqu'en 1904. La grande-duchesse Olga Alexandrovna, une tante des filles, a rappelé plus tard le grand amour qu’Eagar portait à la politique. Enfant en bas âge, Maria s’était une fois échappée de son bain et courait nue dans le couloir du palais pendant qu’Eagar discutait de l'affaire Dreyfus avec un ami. « Heureusement, je suis arrivée juste à ce moment-là, je l'ai récupérée et je l'ai ramenée chez Miss Eagar, qui parlait encore de Dreyfus », se souvient la Grande-Duchesse.

Les quatre grandes duchesses ont commencé à apprendre l'anglais avec Eagar et, en 1904 - date à laquelle Eagar a quitté la cour impériale - avaient développé un léger accent anglo-irlandais. En 1908, le professeur d'anglais Charles Sydney Gibbes fut amené à « corriger » cela.

Eagar, qui aimait les quatre grandes duchesses, a écrit dans son livre qu'elle avait quitté la cour russe pour des raisons personnelles. Cependant, il est possible qu'elle ait été licenciée en raison de la situation politique tendue à cause de la guerre russo-japonaise. À cette époque, la Grande-Bretagne s’était rangée largement du côté du Japon.

Après 1904

Eagar a reçu une pension du gouvernement russe pour son temps passé à la cour de Russie. Elle a échangé des lettres avec les grandes duchesses dans lesquelles elle décrivait son travail de gouvernante pour d'autres familles. Cette correspondance se termina jusqu’aux meurtres des duchesses en juillet 1918. Des membres de sa famille ont déclaré que la gouvernante était attristée par le meurtre brutal de la famille pour le restant de sa vie. Plus tard, elle a dirigé une pension. Elle est décédée dans une maison de retraite en 1936, à l'âge de 73 ans.

Sources


Publicité