Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
On veut la liberté aussi longtemps qu'on n'a pas la puissance ; mais si on a la puissance, on veut la suprématie.
(Friedrich Nietzsche)

Événements

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotDes mammouths laineux observés en 1818 aux États-Unis

Flying Puffin, CC BY-SA 2.0, commons.wikimedia.org


En 1818, dans les Rocheuses aux États-Unis, un témoin aurait vu plusieurs mammouths laineux qui erraient dans la région.

Les mammouths laineux ont officiellement disparu il y a plus de 4000 ans. Pourtant, il y a seulement deux siècles, des personnes ont attesté en avoir vu dans l’ouest du pays.

Témoignage :

« Le fait de son existence repose sur le témoignage de deux groupes différents qui avaient été envoyées en mission dans les vallées intérieures de ces montagnes. Le premier groupe est soudainement tombé sur l'animal dans une cavité profonde et autrefois inhabitée. Ils étaient si alarmés par sa taille prodigieuse (dépassant celle du plus grand des éléphants) et par son aspect inconnu, qu'ils sont immédiatement rentrés dans une grande consternation au campement d'où ils avaient été expédiés. Un autre groupe a été envoyé au même endroit pour vérifier ce fait ; et bien que l'animal n'ait pas été observé, ses traces pas étaient distinctement visibles. Chaque compartiment de son sabot pouvaient accueillir les deux pieds des voyageurs. Il faut remarquer que ces personnes connaissaient parfaitement l'apparence du buffle puisqu'ils avaient d'ailleurs l'habitude d’en tuer quotidiennement ; l'animal qu'ils ont vu ne peut donc pas être considéré comme une créature de cette espèce. On l'a vu aussi, comme je l'ai déjà dit, dans une vallée très reculée et centrale, et les intervalles entre ses pas sont décrits comme étant d'une ampleur étonnante. Maintenant, nous savons bien que des animaux de taille immense ont habité les parties septentrionales de notre terre dans les temps anciens, et les immenses restes qui sont tous les jours déterrés, sont plus susceptibles d'avoir appartenu à des individus d'un animal tel que celui auquel on fait allusion maintenant, qu'à aucune espèce éteinte d'un ancien monde. »


Sources


Cryptozoologie - 21 novembre 2020 - Wakonda - CC-BY 3.0

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet