Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
Qui déshabillerait La nuit Verrait Le corps de Dieu.
(Malcolm de Chazal)

Événements - 16 juin

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotÉtats-Unis - Les origines françaises des Amish

12019, Pixabay, pixabay.com


Ils sont connus pour leur mode de vie simple, pacifique et austère, se tenant à l’écart du progrès et des influences du monde extérieur. Ils portent des vêtements sombres et sobres, se déplacent en carrioles à chevaux, cultivent la terre sans machines modernes, et refusent l’électricité, la télévision, l’automobile et l’Internet. Ils sont les Amish, une communauté religieuse d’origine germanique, qui compte aujourd’hui environ 400 000 membres, principalement aux États-Unis et au Canada. Mais saviez-vous que les Amish sont nés en France, plus précisément en Alsace, il y a plus de trois siècles ?

L’histoire des Amish remonte à la Réforme protestante du XVIe siècle, qui a donné naissance à plusieurs courants religieux dissidents de l’Église catholique. Parmi eux, les anabaptistes, qui pratiquaient le baptême des adultes, considérant que le baptême des enfants n’avait pas de valeur spirituelle. Les anabaptistes étaient persécutés par les autorités catholiques et protestantes, et ont dû se réfugier dans divers pays d’Europe, notamment en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France.

C’est en Alsace que les Amish ont vu le jour, en 1693, sous l’impulsion de Jakob Amman, un anabaptiste suisse qui s’était installé dans la région de Sainte-Marie-aux-Mines. Il a créé un nouveau mouvement, baptisé Amish d’après son nom, qui se voulait plus rigoureux et plus fidèle aux principes anabaptistes que les autres groupes existants. Les Amish se distinguaient par leur attachement à la discipline de l’Église, à la séparation du monde, à la simplicité vestimentaire et à la non-violence. Ils pratiquaient aussi la « Meidung », c’est-à-dire l’excommunication et le bannissement des membres qui ne respectaient pas les règles de la communauté.

Les Amish ont vécu en Alsace pendant trois siècles, principalement comme agriculteurs, apportant leur savoir-faire et leurs innovations dans ce domaine. Ils ont notamment introduit la culture du maïs, du tabac, de la pomme de terre et du sarrasin, ainsi que l’élevage de la vache vosgienne. Ils ont aussi contribué à la construction de nombreuses fermes, dont certaines sont encore visibles aujourd’hui. Ils ont laissé des traces de leur passage dans le patrimoine, la toponymie, la généalogie et la langue alsacienne.

Cependant, les Amish ont aussi connu des difficultés et des persécutions en Alsace, notamment à cause de leur refus du service militaire, de leur opposition à l’enseignement public, et de leur non-conformité aux lois civiles. Ils ont aussi été victimes de la guerre, de la famine, de la peste et de l’intolérance religieuse. Face à ces épreuves, beaucoup d’entre eux ont décidé d’émigrer vers d’autres terres plus accueillantes, notamment en Amérique du Nord, où ils ont trouvé la liberté de pratiquer leur foi et de préserver leur mode de vie. Leur départ a commencé dès le début du XVIIIe siècle, et s’est poursuivi jusqu’au début du XXe siècle. Aujourd’hui, il ne reste plus d’Amish en Alsace, mais seulement des mennonites, qui sont issus du même courant anabaptiste, mais qui ont adopté un mode de vie plus moderne.

Les Amish, quant à eux, continuent de vivre selon leurs traditions séculaires, dans une trentaine d’États américains et quatre provinces canadiennes. Ils forment une société rurale, organisée en districts autonomes, où la famille, la communauté, le travail et la religion sont au centre de tout. Ils parlent entre eux un dialecte allemand, appelé « Deitsch » ou « Pennsilfaanisch », mais apprennent aussi l’anglais à l’école, qu’ils fréquentent jusqu’à l’âge de 14 ans. Ils se marient jeunes, entre 18 et 22 ans, et ont en moyenne sept enfants. Ils sont connus pour leur sens de l’entraide, leur honnêteté, leur sobriété et leur respect de la nature.

Les Amish suscitent à la fois la curiosité, l’admiration et la critique de la part du monde extérieur, qu’ils appellent « l’Anglische Welt ». Certains les voient comme des témoins d’un passé révolu, d’autres comme des modèles de résistance à la modernité, d’autres encore comme des sectaires ou des rétrogrades. Les Amish, eux, ne cherchent ni à se faire remarquer, ni à se faire accepter, ni à se faire imiter. Ils veulent simplement vivre selon leur foi et leur conscience, en suivant la règle biblique : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12:2).


Sources


Secte / Religion - 27 novembre 2023 - Wakonda - CC BY 2.5 - Voir l'historique

Tags Amish

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet