Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
Nous savons que nous sommes provisoires et qu'après nous, rien ne viendra qui vaille la peine qu'on en parle.
(​Bertolt Brecht)

Événements

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotLe sénateur Marco Rubio espère que les OVNI soient d’origine extraterrestre

Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0, commons.wikimedia.org


Aux États-Unis, lors des débats républicains pour les prochaines élections présidentielles américaines, peu de candidats ont osé évoqué le sujets épineux des OVNI.

L’un des favoris à l’investiture, Marco Rubio, n’a pas hésité à en parler. L’actuel sénateur de la Floride s’est ainsi exprimé :

« Il y a des objets qui survolent nos bases militaires et les endroits où nous menons des exercices militaires et nous ne savons pas ce que c’est. Nous savons que ce ne sont pas les nôtres. Franchement, il serait préférable que ce soit quelque chose qui ne vienne pas de cette planète, plutôt que ce soit une sorte de progrès technologique provenant des Chinois ou des Russes ou d’un autre adversaire qui pourrait leur permettre de mener ce type d’activité. C'est pour moi un risque pour la sécurité nationale et un risque que nous devrions examiner. »

Le sénateur avait, en juin 2020, demandé que le directeur du renseignement national produise un rapport détaillé avec toutes les informations que les agences du pays avaient pu recueillir sur les PAN (Phénomènes Aériens Non identifiés).

Récemment, M. Rubio avait donné une interview au journaliste de CBS News Jim DeFede. Celui-ci lui a posé la question « Sommes-nous seuls ? » :

« J’ai vu des rapports sur le sujet [des OVNI, NDLR] depuis près d’une décennie. D'autres pays ont produit des rapports similaires et donc, mais de notre point de vue, il y a quelqu'un qui se permet de voler dans notre espace aérien dans lequel personne d'autre n'est pourtant autorisé à voler. Nous ne savons pas de qui il s'agit et ce n'est pas nos appareils. Nous devons savoir ce que c'est. »

Rubio poursuit :

« Si nous ne pouvons pas déterminer de quoi il s'agit, alors c'est un fait. »

Rubio dit qu'il étudie ces rapports depuis une décennie. L'ancien sénateur Harry Reid les avait aussi examiné pendant longtemps. Il avait lancé le projet « Advanced Aerospace Threat Identification Program ». Cet organisme a permis d’étudier, de manière sérieuse et coordonnée, les OVNI de 2007 à 2012. L’AATI avait également examiné des matériaux prétendument d’origine extraterrestre. Le sénateur démocrate du Nevada avait expliqué :

« Après avoir examiné la question, j'en suis arrivé à la conclusion qu'il existait des rapports – certains substantiels, d'autres un peu moins – qui mentionnaient le fait que le gouvernement et le secteur privé détenaient bel et bien des matériaux [extraterrestre, NDLR]. »

Lors des élections présidentielles 2016, Hillary Clinton avait également évoqué ces phénomènes inexpliqués ce qui démontre que ce sujet, si souvent moqué par les médias, constitue une véritable préoccupation pour nos dirigeants.


Sources


O.V.N.I. - 5 octobre 2020 - Wakonda - CC-BY 3.0

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet