Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
La vie est une promesse d'aventure, souvent extraordinaire, jamais impossible.
(Bernard Tapie)

Événements

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotLe fantôme de Borley qui prédisait les catastrophes

Rolldi, Public domain, es.wikipedia.org


Le 27 février 1939, le presbytère de Borley (situé dans le Suffolk, en Angleterre) a été partiellement détruit par les flammes. Cet endroit, définitivement détruit en 1944, était, à cette époque-là, considéré comme étant l’un des lieux les plus hantés du pays.

Cela faisait des centaines d’années qu’une mystérieuse dame blanche déambulait à travers ce bâtiment historique. À travers les ans, de nombreux témoins l’ont vu de leurs propres yeux. Certains l’ont aperçu à travers les fenêtres. Le plus terrifiant dans cette histoire c’est qu’à chaque fois qu’elle apparaissait, une catastrophe arrivait.

Dans la première moitié du XXème siècle, ce presbytère intéressait les passionnés de spiritisme du monde entier. Les sociétés psychiques britanniques y menaient régulièrement des enquêtes. L’ écrivain mondialement célèbre Arthur Conan Doyle était préoccupé par les phénomènes paranormaux qui y régnaient.

L’identité du fantôme

Selon certaines légendes, au XVème siècle, une nonne, lasse de la vie austère au couvent, décida de le quitter et entreprit une relation amoureuse avec un homme. Le couple trouva refuge au vieux château de Borley. Cette liaison se termina brusquement lorsque l’amant fut tué par un rival jaloux. L’ancienne religieuse, inconsolable, se serait alors suicidée.

Des apparitions annonciatrices de catastrophes …

Dans les années qui suivirent, son âme tourmentée ne cessa d’apparaître aux habitants. On raconte qu’elle aurait été observée peu de temps avant l’exécution de Thomas Cromwell (décapité en 1540), Anne Boleyn (décapitée en 1536, elle était la deuxième épouse du roi Henry VIII), et Anne Stuart (reine d’Écosse puis reine de France, exécutée en 1587).

En 1912, le maître du château invita de nombreux amis, dont le maire de Borley, pour fêter son anniversaire. Après le dîner, les convives s’étaient réunis dans le grand salon. Vers 23 heures, alors que la soirée se passait à merveille, Madame Richardson, la châtelaine, laissa tomber le plat de fruits qu’elle tenait dans ses mains et qu’elle destinait à ses invités. Le visage blême, elle s’écria : « Regardez ! C’est elle. »

Devant la cheminée, la dame blanche était apparue. Elle était immobile et son visage semblait être voilé. Tous les hôtes la virent et étaient complètement pétrifiés. L’apparition s’avança avant de s’évaporer. Le lendemain, le Titanic fit naufrage entraînant la mort de 1504 personnes.

Cette coïncidence impressionna Mme Richardson. Elle rédigea un rapport décrivant les événements de cette nuit-là et l’envoya à des sociétés psychiques dans tout le pays.

Le 26 juin 1914, le spectre fit une nouvelle apparition. Deux jours plus tard, l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois, fut assassiné à Sarajevo. Ce meurtre est souvent considéré comme étant l’événement qui a déclenché la Première Guerre Mondiale.

Après cela, le comportement du fantôme changea. Alors qu’il était autrefois paisible, il se mit à se déchaîner contre les propriétaires. La dame blanche brisait des miroirs, déplaçait des meubles lourds, et provoquait des courts-circuits qui plongeaient régulièrement le château dans le noir complet.

Les Richardson n’en pouvaient plus et décidèrent de déménager. Ils partirent pour Londres où ils racontèrent cette histoire à Arthur Conan Doyle ainsi qu’à deux professeurs de l’Université de la ville.

Dans la demeure hantée, il ne restait plus que M. Stone, le jardinier. Cet ancien soldat s’était installé dans le petit salon. Avant de se coucher, il avait pour habitude de poser son revolver sur sa table de nuit.

La seconde nuit qu’il passa seul dans cet endroit fut agitée. Alors qu’il dormait, un fauteuil, situé près de son lit, se déplaça tout seul comme s’il était tiré par une force invisible. Le fauteuil se souleva dans les airs avant de retomber. Devant la fenêtre qui était éclairé par la lune, il vit la silhouette de la Dame blanche. Terrifié l’homme se saisit de son pistolet et tira sur le fantôme. La fenêtre se brisa, mais le fantôme ne bougea pas. Puis quelques instants plus tard, il disparut.

Quatre jours plus tard, deux représentants de l’Institut et Conan Doyle accompagné d’un ami, se rendirent sur place. Ils installèrent une multitude d’appareils, ainsi que des sonnettes d’alarme afin de mettre à jour une éventuelle supercherie. Au total, ils passèrent quatre semaines à enquêter. L’un des enquêteurs livra les résultats de leurs investigations dans un rapport daté de juillet 1914 :

« Ayant exclu la possibilité de toute supercherie et de toute auto-suggestion, nous fûmes à même d’enregistrer, deux fois, un phénomène étrange : ce fut l’apparition d’une silhouette apparemment humaine de la taille d’une personne adulte, dont émanait une faible lumière, semblable à celle d’un corps phosphorescent. Nous avons réussi à en prendre deux photographies. Mais cependant, chaque fois que nous avons essayé de nous approcher de cet être mystérieux, il disparut à l’instant même, comme s’il s’était dissous. Nous soulignons que ces faits extraordinaires, qui ne peuvent absolument pas s’expliquer, sont incontestables ».

Après la suite de la guerre 14-18, les apparitions du fantômes se raréfièrent. Le château changea de nombreuses fois de propriétaires avant que le capitaine Gregson ne l’achète. Deux jours avant que l’incendie ne ravage l’édifice, la dame blanche lui apparut. Le lendemain, les pompiers retrouvèrent, parmi les décombres, un seul ouvrage resté intact. Il s’agissait de l’Apocalypse de Saint Jean.

Notons que quelques mois après l’ultime apparition de la Dame blanche, la Seconde Guerre Mondiale débuta. Ce conflit, considéré comme étant le plus meurtrier de l’histoire, fit entre 40 et 60 millions de morts.


Sources


Lieu hanté - 6 janvier 2021 - Wakonda - CC-BY 3.0

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet