Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
En règle générale, personne n’a l’argent qu’il mérite.
(Benjamin Disraeli)

Événements - 15 juillet

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotUn ministre français s’intéressait aux OVNI dans les années 1970

Peter Lomas, Pixabay, pixabay.com


Robert Galley était un homme politique français et un héros de la résistance au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Dans les années 1970 et 1980, il fut plusieurs fois ministres.

Cet homme, hautement respecté pour son sérieux et ses qualifications, s’était intéressé aux OVNI dans le cadre de son travail. Le 21 février 1974, à la suite d’une vague d’observations d’OVNI qui touchait une partie de l’Europe, il donna une entrevue à Jean-Claude Bourret, un célèbre journaliste et ufologue.

L’homme politique était, à cette époque, ministre des Armées sous le président Georges Pompidou. Il a avoué que son ministère se préoccupait des OVNI et que le gouvernement étudiait sérieusement ces phénomènes inexpliqués.

Voici ce qu’il a déclaré au cours de cette interview :

« Ce que je crois profondément c'est qu'il faut adopter vis-à-vis de ces phénomènes une attitude d'esprit extrêmement ouverte. Un certain nombre de progrès ont été réalisés dans l'humanité par le fait qu'on a cherché à expliquer l'inexplicable. Or, dans ces phénomènes aériens, ces phénomènes visuels — je n'en dis pas plus — que l'on a rassemblés sous le terme d'ovnis, il est certain qu'il y a des choses que l'on ne comprend pas et qui sont, à l'heure actuelle, relativement inexpliquées ; je dirais même qu'il est irréfutable qu'il y a des choses aujourd'hui qui sont inexpliquées ou mal expliquées. En 1954 a été créée au Ministère des Armées une section de réflexion et de recueil de témoignages sur ces apparitions d'objets non identifiés. J'ai parcouru un certain nombre de témoignages ; ceux-ci (une cinquantaine) se sont développés jusqu'en 1970. On y trouve, parmi les premières choses, un compte-rendu d'observations personnelles du lieutenant Jean Demery, de la base aérienne 107, à Villacoublay, en date du vendredi 20 novembre 1953. On y trouve des rapports de gendarmerie ; on y trouve quelques comptes-rendus d'observations de pilotes, de personnels qui sont des chefs de centres aériens, pas mal d'éléments dont la convergence est tout à fait troublante — au cours de l'année 1954. Par conséquent je crois que l'attitude d'esprit que l'on doit adopter vis-à vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c'est-à-dire qu'elle ne consiste pas à nier a priori. Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd'hui parfaitement élémentaires, qu'il s'agisse de la piezzo-électricité, de l'électricité statique, sans parler d'un certain nombre de phénomènes liés à la biologie. En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu'à un instant déterminé on s'aperçoive que 50 ans auparavant on ne savait rien et qu'on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes. »

De nombreux gouvernements à travers le monde se sont intéressés officieusement aux OVNI. Peu l’ont avoué publiquement. On ne sait pas si, encore aujourd'hui, ils prennent encore ce sujet au sérieux.

De nos jours, l’ufologie est souvent moquée, dénigrée. Beaucoup pensent que ces phénomènes relèvent davantage de la science-fiction. Seulement, le fait que tant de scientifiques, tant de gouvernements ont mené de vastes enquêtes sur les phénomènes aériens inexpliqués nous montrent que les OVNI sont réels. Maintenant, il reste à savoir d’où ils viennent et ce qu’ils nous veulent …


Sources

  • rr0.org
  • La vérité sur les extraterrestres, Mohamed Cherif

O.V.N.I. - 11 avril 2021 - Wakonda - CC-BY 3.0

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet