Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
La signification de tous les argents pour moi est une fierté de l’accomplissement.
(Ray Kroc)

Événements - 16 juin

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotLe jour où un explorateur a trouvé un lotus mangeur d’hommes

yyryyr1030, Pixabay, pixabay.com


Phil Robinson, un explorateur, a vécu d’étranges et de terrifiantes aventures en Afrique. Dans son récit de voyage publié en 1881 et intitulé « Under the Punkah », il raconte avoir vu des plantes mangeuses d’hommes

Dans ce fascinant récit, il explique que l’une de ses plantes avait attaqué son oncle. Celui-ci aurait vidé son chargeur sur cette plante assoiffée de sang. Il a ensuite sorti son couteau avant de la poignarder à de multiples reprises. Il a finalement réussi à s’échapper. Une de ses guides n’a pas eu cette chance et a littéralement été dévoré par l’une de ses plantes.

Robinson a décrit cette plante cannibale :

« Cette terrible plante, qui élève sa splendide ombre mortelle dans la solitude centrale d'une forêt de fougères de Nubie, rend malade par ses humeurs malsaines toute la végétation de son voisinage immédiat, et se nourrit des bêtes sauvages qui, dans la terreur de la chasse, ou la chaleur de midi, cherche un abri derrière ses épaisses branches ; elle se nourrit des oiseaux qui, volant à travers le ciel, entrent dans le cercle charmé de sa puissance, ou se rafraîchissent innocemment dans les coupes de ses grandes fleurs de cire ; elle mange les hommes quand, cette proie peu fréquente, cherche asile dans la tempête, ou s’arrête pour soulager ses pieds endoloris, ou pour cueillir les fruits merveilleux qui pendent au milieu de l’incroyable feuillage. Et un tel fruit ! Des ovales dorés merveilleux, de superbes gouttes de miel translucides, gonflées par leur propre poids et en forme de poire. Le feuillage brille d'une étrange rosée, qui toute la journée s'égoutte sur le sol en contrebas, nourrissant une croissance de rangs d'herbes, qui poussent dans des endroits si hauts que leurs féroces pointes vertes nourries de sang apparaissent loin parmi les feuillages de ce terrible arbre , et, comme un garde du corps jaloux, garde cacher le secret effrayant du charnier à l'intérieur, et dessine autour des racines noires de la plante meurtrière un écran décent de vert vivant. »


Sources


Cryptozoologie - 21 août 2021 - Wakonda - CC-BY 3.0

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet