Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
La France, qui nous a donné la statue de la Liberté, a voté pour abandonner la sienne.
(Abraham Lincoln)

Événements - 25 mai

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotL'Holodomor, la famine ukrainienne orchestrée par Staline

Pkravchenko, FAL, fr.wikipedia.org


Le génocide perpétré par l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) en Ukraine entre 1932 et 1933, connu également sous le nom d'Holodomor (de l'ukrainien : Голодомор, littéralement "extermination par la faim"), demeure l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire ukrainienne et mondiale. Cette tragédie a été caractérisée par une famine artificielle orchestrée par le régime soviétique, résultant en la mort de millions de personnes, principalement des Ukrainiens.

Dans les années 1920 et 1930, l'URSS était engagée dans une politique de collectivisation forcée de l'agriculture, dans le cadre de sa transformation socio-économique vers le socialisme. Cette politique visait à éliminer la propriété privée des terres et à collectiviser la production agricole sous le contrôle de l'État. L'Ukraine, surnommée le "grenier à blé de l'Union Soviétique", était particulièrement visée en raison de sa forte production céréalière.

Déclenchement de la famine

En 1932, les autorités soviétiques, dirigées par Joseph Staline, mirent en œuvre des politiques économiques brutales dans le but de contraindre les paysans ukrainiens à rejoindre les fermes collectives. Ces politiques comprenaient la réquisition forcée des récoltes et du bétail, ainsi que des quotas de production inatteignables imposés aux paysans. Les fermiers qui s'opposaient à ces mesures étaient sévèrement réprimés, leurs terres confisquées et souvent déportés ou exécutés.

La famine

En conséquence de ces politiques, une famine de grande ampleur éclata en Ukraine en 1932-1933. Les paysans se retrouvèrent privés de leurs moyens de subsistance, incapables de nourrir leurs familles. Des rapports de l'époque documentent des cas de cannibalisme, alors que les gens désespérés cherchaient désespérément à survivre. Malgré la famine qui sévissait, Staline et les autorités soviétiques refusèrent d'admettre la crise, refusant toute aide internationale et interdisant aux Ukrainiens de quitter la région pour trouver de la nourriture ailleurs.

Réaction internationale

La communauté internationale, bien que consciente des souffrances en Ukraine, fut largement silencieuse face à la famine délibérée orchestrée par l'URSS. Certains pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni envoyèrent de l'aide humanitaire, mais elle fut souvent bloquée par le gouvernement soviétique ou insuffisante pour répondre à l'ampleur de la crise.

Bilan humain

Le bilan humain exact de l'Holodomor demeure sujet à débat en raison de la censure et de la propagande soviétiques de l'époque. Cependant, il est estimé que plusieurs millions de personnes ont péri en Ukraine pendant cette période, faisant de l'Holodomor l'un des plus grands génocides de l'histoire.

Reconnaissance et commémoration

Après la dissolution de l'URSS en 1991, l'Ukraine ainsi que de nombreux autres pays ont reconnu officiellement l'Holodomor comme un acte de génocide perpétré par le régime soviétique. Des mémoriaux ont été érigés en Ukraine et dans le monde entier pour commémorer les victimes de cette tragédie.

Conclusion

Le génocide en Ukraine de 1932-1933 demeure un témoignage poignant des horreurs du totalitarisme et des conséquences dévastatrices des politiques gouvernementales sur les populations vulnérables. L'Holodomor reste un rappel crucial de la nécessité de préserver les droits de l'homme et de résister à l'oppression, où qu'elle se manifeste dans le monde.


Sources


Histoire - 10 mars 2024 - Wakonda - CC BY 2.5 - Voir l'historique

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet