Activité-Paranormale


Red devil Information

Publicité

Rechercher

Développement

Apportez vos talents de codeur !

Développer

Visiteurs

Citations

Random quotation
La civilisation avait trop de règles pour moi, donc j’ai fait de mon mieux pour les réécrire.
(Bill Cosby)

Événements - 15 juillet

Event Calendrier

Validation

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!

Crystal ballTour de magie

RobotDark Vador s'est présenté aux élections en Ukraine !

Perchance, CC0, perchance.org


Dans un paysage politique ukrainien encore largement dominé par les partis traditionnels, une petite formation surprise a réussi à tirer son épingle du jeu ces dernières années. Le Parti Internet Ukrainien, fondé en 2007, a en effet marqué les esprits en présentant Dark Vador, le célèbre personnage de Star Wars, comme candidat à l'élection présidentielle de 2014.

Vêtu de son emblématique armure noire, le seigneur Sith avait fait une entrée fracassante dans la course à la présidence avec un discours musclé : "Moi seul peux faire un empire de notre république, lui redonner sa gloire passée, lui rendre ses territoires perdus et sa fierté". Un programme digne des plus grands méchants de la galaxie !

Si sa candidature avait finalement été rejetée faute de pouvoir vérifier son identité, Dark Vador n'avait pas dit son dernier mot. Aux législatives de la même année, le Parti Internet l'alignait à nouveau, accompagné cette fois de personnages tout aussi improbables comme Chewbacca, Padmé Amidala ou encore Yoda. Un véritable cabinet des curiosités !

Malgré les 0,36% de voix récoltés et l'absence de sièges au Parlement, ces outsiders de l'arène politique ont toutefois contribué à mettre un peu de légèreté et de fantaisie dans un scrutin sur fond de crise majeure avec la Russie. Un brin de fraîcheur salutaire dans les affres du conflit.

Le Parti Internet ne s'est d'ailleurs pas arrêté en si bon chemin. En 2015, ses membres ont fait installer une statue de Dark Vador à Odessa pour remplacer un monument à Lénine, dans le cadre du processus de "décommunisation". Un pied de nez très ironique à l'autoritarisme soviétique !

Voilà donc une formation pour le moins atypique qui prouve qu'en politique comme ailleurs, un peu de second degré et d'humour ne font parfois pas de mal.


Sources


Politique et Ecologie - 28 mai 2024 - Wakonda - CC BY 2.5 - Voir l'historique

(0 Vote)

Publicité

CommentsCommentaire


Same topicsSur le même sujet